Y a pas d’lézard.

3 février

7h45, 15 minutes de retard chez Joanne, notre nouvelle patronne. Aucun lien avec un précédent patron qui m’a employé en Afrique, Joanne est une jeune chercheuse en herpétologie à l’université d’Auckland, sa spécialité: Lampropholis delicata, le scinque arc-en-ciel, une espèce de lézard suspecté d’être invasif. Ce scinque est arrivé récemment d’Australie, sûrement dans les soutes d’un cargo. Son impact sur les espèces natives est encore méconnu et notre jeune herpétologue mène une étude pour savoir si ce petit immigré se contente de combler l’espace laissé vacant par la disparition des scinques endémiques ou bien si il participe à leur raréfaction.

Joanne Peace et son objet d'étude.

L’étude à lieu sur les îles Rangitoto et Motutapu jointes par un isthme qui disparaît à marée haute. Nous sommes hébergés sur Motutapu dans une petite maison prêtée par le Department of Conservation (DOC) que nous partageons avec John. John est employé de nuit à l’éradication des hérissons et autres nuisibles. Assisté par ses deux épagneuls Tui et Bonny, il passe ses nuits dehors à supprimer ces animaux qui sont parfois protégés dans leur pays d’origine mais se sont trop bien adaptés à l’écosystème néo-zélandais au point de devenir le fléau des espèces natives.

Ça me fait bizarre de ne plus voir la tour Eiffel en rentrant chez moi...

Après notre arrivée nous nous attelons directement à la tâche qui nous a amené ici: le « reptile monitoring ». Joanne n’est pas revenue sur les îles depuis un mois, les pièges disposés de pars les îles sont donc pour l’instant inactifs et il nous faut les remettre en fonction. Nous commençons par Rangitoto sur laquelle se trouve six sites abritant chacun quatre pièges et quatre refuges. Les pièges sont des pots de yaourt modèle familial recouvert d’une tôle ondulée et les refuges consistent en deux tôles ondulées placées l’une sur l’autre. Dans les premiers, les lézards qui cherchent à s’abriter sous la tôle tombent dans le pot de yaourt et attendent patiemment qu’on vienne les en sortir. Dans les seconds nous soulevons rapidement les tôles et tentons d’attraper les reptiles qui s’y abritent. Les pièges étant restés fermés jusqu’ici ne contiennent pas encore de lézards et les refuges n’ont rien donné aujourd’hui.

Mise en fonction des pièges.

Mais pièges et refuges ne sont pas nos seuls outils pour étudier la faune herpétologique de l’île. Nous allons également prospecter un peu partout sur les deux îles et lorsque nous voyons un lézard nous sommes invités à hurler « Lizard! » et à nous jeter sur l’animal. Joanne nous suggère même de soulever les cailloux de temps à autres pour augmenter nos chance. Comme je l’ai déjà dit dans un article précédent et en comparaison à Motutapu qui est l’un des plus vieux caillou de Nouvelle-Zélande, Rangitoto est une île issue d’un volcan qui est apparu il y a peu. Je ne sais pas si vous avez déjà foulé le sol d’une île volcanique mais les cailloux c’est pas ce qui manque…

« Lizard! »

La pause gouter à une demi-heure de marche du dernier site me donne l’occasion de repérer notre premier lézard insulaire, un scinque arc-en-ciel qui m’échappe avec une aisance déroutante. Après plusieurs essais infructueux un autre scinque arc-en-ciel sera notre première victime et y laissera d’ailleurs le bout de sa queue.

Notre première capture.

Enfermé dans un sachet, le lézard est mesuré, pesé et sexé. Le bizutage terminé l’animal est sorti de son sachet et tatoué à grand coups de marqueurs gris brillant, il fait maintenant partie du gang!

Je comptabilise quelques autres captures de scinque arc-en-ciel sur la route de Wreck bay où nous nous focalisons sur les Oligosoma suteri qui y abondent.

Mais si, la différence est évidente, l'écaille derrière les yeux est divisé en deux chez tous les scinques natifs (ici un Oligosoma suteri)...

Et pas chez le scinque arc-en-ciel.

Après une journée très active nous rentrons à la maison où Cécile nous mijote une délicieuse ratatouille.

8 février.

Ça y est on a colorié les cinq espèces de lézards de l’île à savoir:

Le rare oligosoma moco que l’on n’a trouvé jusqu’à présent que sur Motutapu. Reconnaissable à ses deux bandes claires sur les flanc, ce lézard diurne est le moins représenté de l’île.

Oligosoma moco.

L’oligosoma suteri que l’on trouve en abondance sur les plages de galets de Wreck bay et Cable bay où il se regroupent sous la laisse de mer. Nocturne, il est le seul lézard natif de Nouvelle-Zélande à pondre des œufs et se reconnaît principalement à son museau allongé et sa peau polie par les galets.

Oligosoma suteri.

Le cyclodina aena est le plus petit lézard natif de Nouvelle-Zélande et se reconnaît à ses doigts courts.

Cyclodina aena.

Le scinque arc-en-ciel a été introduit accidentellement en Nouvelle-Zélande dans les années soixante à bord de cargos en provenance d’Australie. Il pond des œufs, est le plus petit lézard du pays et s’est rapidement répandu à travers l’Île du Nord.

Lampropholis delicata.

Hoplodactylus maculatus est probablement le lézard le plus fréquent du pays. Nocturne, c’est la seule gecko connu sur Motupatu depuis le début de la lutte contre les prédateurs invasifs mais n’a toujours pas été revu sur Rangitoto.

Hoplodactylus maculatus.

Depuis les plages de Motupatu où barbotent les manchots pygmés jusqu’au sommet du Rangitoto où les premiers scinques arc-en-ciel font leur apparition, le cri « Lizard! » résonne plus ou moins fréquemment.

Pfff... Tu parles d'un lieu de travail. Y a même pas le Wifi...

Au fur et à mesure des jours, notre acuité visuelle et nos réflexes se sont de plus en plus adaptés à repérer et capturer les petits reptiles qui se cachent un peu partout, ceux qui nous échappent deviennent de moins en moins nombreux.

Y a pas d'âge pour le tatouage.

N’allez tout de même pas penser qu’on fait que bosser, ce serait mal me connaître. Pauses plages, dressage d’escargots, jonglerie végétale, combat d’algues et autres pitreries font également partie de notre quotidien.

Garlic l'escargot.

Tentative désespérée de protéger de l'assaut des vagues l'unique spécimen connu de...

Scinque de Ciloo!

La bonne chère aussi fait partie du quotidien et je m’en vais de ce pas déguster un bon poulet au curry avant d’entreprendre une recherche nocturne des geckos du bush.

13 février

Cela fait maintenant dix jours que nous patrouillons à la poursuite des lézards et notre mission touche à sa fin. Nous avons pistés les scinques dans les divers recoins des deux îles, relevant toutes traces et indices de leur présence.

La piste est encore fraiche.

Nous avons peinturluré plus d’une centaine de lézards au cours de ce périple et aujourd’hui nous retirons les pièges de Motutapu en attendant notre ferry. L’étude des lézards de ces îles ne reprendra pas avant un an. Hier le nettoyage des sites de capture de Rangitoto nous a permis d’observer plus d’une quarantaine d’œufs déposés par des scinques arc-en-ciel contre l’extérieur d’un seau.

Note pour les débiles: Les scinques ne pondent pas de pièces de 10 cents, je l'ai placé là pour l'échelle.

Ce fût pour nous une expérience très enrichissante qui nous a permis d’explorer un domaine qui nous était encore méconnu, celui de l’herpétologie. Nous y avons fait des rencontres inespérées dans des lieux extraordinaires mais notre ferry va bientôt nous emporter vers d’autres aventures que je me ferais un plaisir de vous raconter.

Joanne empêchant le Rangitoto d'éternuer. Photo prise depuis Motupatu par Ciloo.

Publicités

10 Réponses so far »

  1. 1

    Ghislain said,

    Si je comprends bien, y aura une bande argentée sur les bracelets de la prochaine collection swatch ?

  2. 2

    loic said,

    faudrait dire les choses honnêtement :
    « Joanne met un doigt au volcan » => la j’aurai pigé tt de suite.

    Pour la pièce de 10 cents, moi je ne connais leur taille qu’en euro… Pour avoir une idée de l’échelle : en euro elle fait quelle taille ta pièce de 10cents ?

    • 3

      Rémi said,

      Un truc marrant, figure toi que la taille d’une piece de 10 cents fait a peu pres la meme taille que le diametre d’un bec de kiwi austral femelle gravide!
      Une piece de 10 cents c’est une piece de 10 cent c’est tout!

  3. 4

    Suricate said,

    Quelques mots, juste parce que tes photos donnent toujours autant envie de voyager ! Pas que je me plaigne, loin de là, mais quand même ^^

    De gros bisous à vous deux !

  4. 5

    florine said,

    oooooohhhhhhhh la déception!!!
    vous laissez un article le 13 février et vous pensez même pas à mon anniv’!sympa les copains!!! lol
    a ce que je vois vous avez pris un malin plaisir à martyriser de pauvres petits lézards sans défense! honte sur vous mauvais GPN!
    je vous envoie bientôt un mail pour préciser mes activités du moment! (moi je préfère martyriser les chèvres, c est bien plus marrant!!!)

    plein de bisous les copains!

    au fait ciloo, ton blog il bugg ou c est que toi t as rien mis pour février?

  5. 6

    Garlic the snail ha ha ha ! t’en as même pas profité pour placer un petit PAP bébé ! je suis déçu ! mais le chrome est du plus bel effet :p

  6. 7

    cousin ski said,

    salut remi
    c est quand meme plus sympa de chercher des shinques?????? plutot que des tetards au p’tit jailly!!!!!!!!

    bravo pour ton site et ton boulot
    tu nous fais rever ….
    michel c

  7. 8

    Greg said,

    On t’a grillé Rémi! Le Oligosoma moco n’existe pas et t’as fait les bandes toi même!

  8. 9

    Manue said,

    Tu crois que la Dodo ça rend moins vif que la Tui ?

    Parce que les lézards et les margouillats de chez moi, j’ai pas réussi à les attraper….

    Manue (ta cousine)


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :