Tui light.

Nous avons rejoint David hier dans la maison que lui prête le Waharau Regional Park.

 

Raaah la terrasse est exposée plein Est, on se prend le soleil dans la figure tous les matins!

David étudie une forme aviaire ancestrale de la malaria et la fréquence de populations des moustiques responsables de cette transmission selon leur éloignement de la lisière du bush. J’entends déjà les sceptiques me demander « à quoi ça sert? ». Et bien figurez vous que si la transmission de cette maladie est moins importante lorsqu’on s’enfonce dans la forêt, on peut en conclure que plus une forêt est vaste plus on y trouvera d’oiseaux sains. Cette conclusion anodine permet de justifier la protection de boisements étendus, surtout lorsqu’on sait que de nombreux oiseaux endémiques ont vu leurs populations diminuer à la suite des complications qu’entraine cette maladie.

David cherche avant tout à savoir quelles sont les espèces de moustiques présentes dans le bush étudier et leur distribution dans la forêt, le contribuable néo-zélandais serait ravi de savoir dans quoi par une partie de son pognon…

 

Noooooo, Edwaaaaard!

David a placé deux pièges dans la canopée et deux autres à un mètre du sol en lisière du bush et le même nombre plus profondément dans la forêt. Les pièges consistent en des dispersoirs emplis de dioxyde de carbone à l’état solide. Le CO2 gazeux qui s’en dégage attire les moustiques qui sont ensuite aspirés dans un filet par un petit ventilateur. Le ventilateur permet aussi de compenser l’effet de serre produit par le dégagement de dioxyde de carbone mais sur ce point je pense que David se fout de ma gueule…

 

Si David porte des gants aussi sexy c'est parce que pour obtenir du CO2 à l'état solide il doit être très, très froid.

Donc une partie de notre boulot est d’aider David à remplir ses pièges de CO2 tous les soirs et à récupérer les moustiques tous les matins mais ce n’est qu’optionnel et la raison principale de notre venue sera mise en application demain.

En attendant nous profitons de la proximité de Miranda pour flâner sur la côte des oiseaux. La région accueille de nombreux migrateurs venus parfois de très loin pour échapper aux rigoureux hivers de l’hémisphère nord. Comme quoi y a pas que nous!

 

De retour derrière la longue-vue.

L’oiseau le plus représenté est sans conteste la barge rousse qui descend sans escales de l’Alaska! De nombreux bécasseaux maubèches se mêlent à la horde.

 

Barges rousses et bécasseaux maubèches.

De nombreuse autres espèces d’oiseaux utilisent les bancs de coquillages et les berges boueuses pour nicher ou se restaurer. Huitriers pies et variables, échasses blanches, mouettes argentées et de Buller, sternes caspiennes et taras sont également très présents, tout comme l’étonnant pluvier anarhynque. Ce petit oiseau endémique est le seul au monde à avoir un bec incurvé sur le coté!

 

Ne mets pas ton bec sur les portes : tu risques de te faire pincer très fort!

Moins nombreux, nous avons également eut la chance d’observer des bécasseaux cocorlis, à col roux et à queue pointue, des pluviers fauves, roux et à double colliers, une sterne naine et des spatules royales (spécialement dédicacées à Cathy!).

 

Elles étaient loin je n'ai pas pu prendre une belle photo...

 

23 janvier

Lorsqu’un moustique est vecteur de la maladie qu’étudie David, les protozoaires responsables se reproduisent en lui et envoient leurs rejetons en vacances dans ses glandes salivaires avant d’être injectés dans la prochaine cible de l’insecte (en gros). Or comme il n’est pas très facile d’étudier les molards de moustiques morts, notre jeune chercheur doit trouver un autre moyen pour détecter la présence de la maladie. Et c’est là que Cécile et moi même intervenons.

 

Baguer!

Plus facile à prélever que la bave de diptère, David à besoin de notre aide pour attraper les victimes principales des protozoaires: les oiseaux!

On a donc installé huit filets à proximité des quatre pièges à moustiques en lisière de forêt. Lorsqu’un oiseau s’y emmêle, nous le sortons du filet pour l’emmener à la table de baguage. Là l’oiseau est mesuré, pesé et reçoit une bague d’identification. Après quoi David prélève deux goutes de son sang pour y observer la présence ou non des protozoaires qu’il recherche.

 

Dexter s'attaque maintenant aux oiseaux.

Aujourd’hui nous n’avons capturé que trois rhipidures à collier et deux gérygones de Nouvelle-Zélande mais attendons patiemment que le redoutable méliphage tui, terreur des bagueurs, se prenne dans nos filets…

 

Le rhipidure A176536, mon premier oiseau bagué en Nouvelle-Zélande.

 

Publicités

3 Réponses so far »

  1. 1

    Clém said,

    coucou rémi et ciloo aussi…à voir ces photos, ça donne envie…mes animations avec les enfants recommencent dans les coins d’amiens, mais pas beaucoup d’oiseaux et bcp de crapaud commun et de grenouille verte…bref des espèces bien française mais j’en apprend quand meme tous les jours…sinon mon ptit chien il se porte trop bien…profitez en bien du temps aussi, car chez nous c’est pas terrible. gros bisous a tous les 2

  2. 2

    Cathy said,

    Ca fais longtemps que suis pas passée par ici!
    Magnifique superbe extraordinaire… Ta photo de spatule royale est gigantesque, y’a pas a dire tu deviens un bon!
    Bon tes levers de soleils ne sont pas aussi beaux que ceux dans la brume depuis la ZI du Havre… Vais essayer de t’en faire une photo que tu sois jaloux.

    • 3

      Rémi said,

      Et ouais, il s’en passe des trucs à l’autre bout du monde! Mais comment prétendre que le lever de soleil sur zone industrielle Normande ne me manque pas…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :