Dream team.

16 mai

Quelle ne fut pas ma surprise à notre arrivé à Wellington! Cinq secondes après que je sorte de notre voiture j’entends appeler « Rémi! » dans mon dos. Me retournant j’aperçois Tim (le hollandais du Sleeping Giant, voir l’article « Ils nous volent not’travail! ») tout sourire s’avancer vers moi. Il nous annonce qu’il vient de s’installer au Worldwide backpacker pour chercher du boulot. Or il se trouve que Cécile et moi même avons posé nos bagages au Rosemere backpacker à deux cent mètres du sien avec le même objectif en vue. La Nouvelle-Zélande est décidément très petite.

Mais ce n’est pas tout! Le soir même ce sont Léa et Ernesto (un mexicain du Sleeping Giant) qui nous rejoignent dans notre gîte pour les mêmes raisons! Et ils nous annoncent avoir amené avec eux Kevin (un français de vous savez où) à l’auberge de Tim. Le gang se reforme…

On profite tranquillement des joies de la capitale le week-end lorsque le ferry du dimanche en provenance de l’île du Sud vient ajouter Cyrielle à notre petite troupe. Les choses sérieuses vont pouvoir commencer…

J'en connais au moins deux qui ne seront pas dépaysées par la météo...

23 mai

Après une semaine de recherche de jobs et d’appartements infructueuse, on s’est dit avec Cécile qu’on méritait bien une petite virée à la campagne. On s’est donc rendu au cap Palliser rendre visite à une colonie d’otarie à fourrure de Nouvelle-Zélande.

Et je fais un scrabble en plaçant le mot « dignité ».

Arrivés à destination nous avons peu de mal à observer les amas de graisse posés ça et là le long de la côte, parfois même très près de la route.

Tire moi la langue j'te dirais rien!.

Pas grand monde en cette saison, la plupart des animaux sont en quête de nourriture pour se préparer à la prochaine saison de reproduction. L’ambiance est donc bien moins nauséabonde et bruyante qu’au cap Cross en Namibie. Une petite piscine naturelle au milieu des rochers suffit quand même bien à mettre l’ambiance. Les derniers jeunes de l’année y batifolent et s’y battent bruyamment.

J'ai trouvé mon bonnet pour l'hiver.

Après une petite virée pour admirer les pinacles de Putangirua on est de retour en ville.

Bizarre autant qu'étrange...

En bon parisien installé depuis une semaine dans une capitale étrangère il est temps pour moi de compter les points. Wellington a-t-elle une chance d’éclipser la ville lumière?

Un bon point est qu’il me paraît dur à Paris de tomber sur un maori dans la rue qui vous paye d’emblée un litre de bière dans un bar juste parce que ça lui fait plaisir. La proximité avec la nature et la mer à aussi de quoi faire plaisir. Les écureuils c’est sympa mais çà vaut pas un joli kaka. Le mighty mighty est également un atout pour la capitale kiwie. Un bar où on trouve une tête de cerf coiffé d’une perruque afro aussi bien qu’une pinte à 3€ ça fait toujours plaisir.

+1 pour le mighty mighty!

Après Welly ça reste un bled! Pas la peine d’espérer voir un jour un métro pour 164 000 péquenots! Du coup le patelin a beau mériter son statut de ville la plus animée de Nouvelle-Zélande ça ne fait toujours que deux rues actives la nuit. Vous imaginez n’avoir le choix qu’entre la rue Oberkampf et Mouffetard? Et puis rentrer chez soi complètement bourré en passant sous la Tour Eiffel ou devant Notre Dame c’est quand même plus rigolo que de se faire arroser par des pelles pour gamins.

La dame de fer peut aller se rhabiller.

Quoi qu’il en soit il manquera toujours quelque chose à cette ville pour qu’elle me plaise autant que Paris, et ce quelque chose c’est vous les copains!

Publicités

2 Réponses so far »

  1. 1

    Karibouh said,

    Mais c’est qu’il devient romantique le Tarzan de Vincennes ! 😀

  2. 2

    loic said,

    Pareil pour Mons… Même si notre célèbre singe est une éclipse aux monuments du monde,
    il ne vaut pas une bande de gay comme vous….

    Remi, ça pue le mighty mighty < o_0°


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :