Six loups.

16 aout

Wellington est considéré par beaucoup comme LA ville de Nouvelle-Zélande à la vie nocturne la plus animée. Vous pensiez vraiment que j’avais passé trois mois ici pour Zealandia et Kapiti?

Les nuits néozélandaises diffèrent légèrement des parisiennes. Tout d’abord les bars ferment un petit peu quand ils veulent et servent des shooters tout près dans lesquels les ingrédients sont compartimentés et ne se mélangent qu’une fois en bouche. Les barmans ressemblent plus à des épiciers. Je ne veux pas généraliser mais globalement il est très dur de rester assis à une table dans un bar kiwi plus de dix minutes sans qu’un ou plusieurs inconnus viennent faire connaissance. Si vous vous promenez dans la rue avec un pack de bière et que vous entendez le bruit d’une fête dans une maison vérifiez que vous avez à peu près le même âge que tout le monde et vous pouvez vous incruster. La dernière grande différence concerne l’objectif des jeunes kiwis la nuit tombée.

Je serais incapable de retrouver cette maison...

ATTENTION GROSSE GENERALISATION (mais tellement proche de la réalité): Lorsque vous croisez un ou une jeune le soir il y a de fortes chances qu’il ou elle soit dehors en pleine nuit dans le but de ne pas dormir seul(e).

Je vous assure que c’est impressionnant. Les demoiselles de moins de vingt ans se promènent de nuit en plein hiver les fesses à moitié à l’air tandis que beaucoup de celles qui ont plus de vingt ans sont privées de sortie car elles ont déjà un marmot. Attention! Ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit! Les voyageurs ont l’air de très bien s’accommoder à cet état d’esprit et se comportent souvent de manière bien plus vulgaire. Le fait est que lors d’un concert ou dans un bar animé par un DJ n’essayez même pas de discuter. À croire que si ils mettent la musique aussi fort c’est pour qu’on soit obligé d’avoir la bouche dans l’oreille de notre auditeur…

J’en connais un paquet qui doivent se dire que c’est le paradis mais je peux vous assurer que même ceux qui ont du mal à dormir tout seul regrettent assez vite qu’une discussion ne puisse pas durer plus de dix minutes avec une inconnue sans que ça se finisse par « On baise? ». Les filles ne peuvent pas avoir une discussion sans se demander si la seule raison pour laquelle on leur parle est très loin de l’intérêt d’un échange verbal.

Bref le décors étant planté je vais maintenant vous parler des différents établissements où j’ai passé l’hiver:

Le JJ Murphy & Co

Théoriquement le bar du vendredi mais en réalité le bar que j’ai le plus fréquenté ici. Le vendredi la pinte d’Heineken y est servis pour 2€50 et les mardi les cotelettes de porcs sont à 10€ pour deux personnes. Les billards y sont gratuits sauf le week-end et il y a toujours un concert même si la plupart du temps on se contente du faux sosie de Kurt Cobain avec sa gratte.

Claire prenant une leçon de billard.

L’Hotel Bristol

Le bar du mercredi. Le plus grand pub dans lequel j’ai trainé sert ses pintes pour 2€ toute la nuit les mercredis et les billards y sont également gratuits. La paye tombant en général le mercredi pour tout le monde ici les étudiants débarquent en masse au Bristol pour la dépenser en une nuit. Le bar est également bondé lors des retransmissions des matchs de rugby. Un point négatif à fait que je n’y suis jamais allé un autre jour qu’un mercredi: la musique craint sérieusement!

Ciloo, Cyrielle, Ernesto et moi à l'Hotel Bristol.

Le Mighty mighty.

L’obus de bière pas bonne y est à 4€. On ne vient pas au Mighty mighty pour picoler, on y va déjà bourré. L’ambiance est géniale et des concerts mélangeant funk et rock ont lieu régulièrement. Comme l’entrée est payante lors des concerts on essaye d’arriver avant le groupe.

Le San Fransisco Bathhouse

Bar très populaire les week-ends. L’entrée y est généralement de 5€ et le prix des consos varient en fonction des jours. À la fois bar et salle de concert la sono y est assourdissante et il en résulte une ambiance « on peut pas parler on a qu’à … ». Toutefois une terrasse sympa au dessus de Cuba Street sauve le bar.

À San Fransisco avec Richard.

Le Medusa

Le seul établissement de Wellington où j’ai croisé autant de mecs avec les cheveux longs que de nanas. N’ayant pas de service à pression je refuse de l’appeller un bar, le Medusa est plutot une salle de concert. Pour vous donner une idée les affiches à coté de la petite porte en métal qui sert d’entrée arborent fièrement des noms de groupes tels que Project: Blood, Screams Your Lungs Out ou Candy for Strangers. Bien entendu ces groupes que nos grand-mères taxerait de cavaliers de l’Apocalypse ne composent pas la majorité de la programmation du lieu qui reste assez rock conventionnel la plupart du temps.

Le Meow

La mexican touch.

Aucun intérêt si Ernesto n’y est pas barman. La cuisine hippie du meow accueille plus de monde à déjeuner le midi qu’à picoler le soir. Toutefois des gamins le louent occasionnellement pour fêter leurs anniversaire et comme on connait le barman on s’incruste. Résultat on s’envoie des bières bios à l’œil en revivant avec nostalgie ces soirées au cours desquelles nous ne savions pas que bien boire et plus difficile que de ramener une fille dans son lit.

Béquille! (Mais c'est qui ce type?)

Le Base

Pourrait porter le même nom en français. Une fois vous être envoyé plusieurs litres de bières à 4€ vous attrapez une fille à qui vous ne pouvez pas parler sauf si vous bougez les lèvres pour mimer les paroles de Lady Gaga puis vous louez une chambre dans l’hôtel du même nom situé juste au dessus. Pour la suite c’est comme le Port-Salut, c’est écrit dessus!

N'y aller que pour être en photo sur le site des meilleures soirées de Wellington.

Le Southern Cross

Immense bar-resto-terrasse et repaire à français. Une petite scène où se produisent des petits groupes sympa et une terrasse couverte en font un endroit correct.

Il y a même une forêt de bières!

Le Shooters

Comme le Southern Cross sauf que la musique est pourrie, les cocktails à 2€50 et que c’est fermé.

Le Vespa

C’est censé être le dernier bar à fermer et c’est son seul intérêt.

Le YHA

Si vous avez de la chance les types du STAFF seront sympa et par conséquent vous pourrez y espérer des beuveries sympathiques alimentées par le supermarché New World de l’autre coté de la rue qui vous vend de l’alcool jusqu’à onze heure.

L'endroit où j'ai le plus picolé est une auberge de jeunesse...

L’hotel Campbel

C’est ce qui se rapproche le plus d’un PMU avec les écrans qui retransmettent les courses de chevaux et de lévriers. De six heure à six heure et demi le mercredi la carafe de bière est à 3€ et passe à 4€50 pour le reste de la nuit. La blague. La vraie raison d’aller dans ce pub est liée au YHA. En tant que client du YHA vous avez droit à un coupon offrant 50% de réduction sur votre première commande! En tant que pote de membres du personnel du YHA vous n’avez pas à être client! Petite astuce: avec certains serveurs vous pouvez avoir une réduction même si votre première commande est deux carafes! Super soirée…

Le Molly Malone’s

Un pub irlandais avec des concerts sympas et des bières à 4€ ce qui, ici, est cher.

The Establishment

À éviter au maximum! La musique est nulle, les consommations sont chères, les consommateurs vous jettent des verres de whisky coca à la figure et vous crient de retourner dans votre pays le doigt tendu sans raisons! La seule bagarre à laquelle j’ai pu assister depuis que je suis en Nouvelle-Zélande impliquait deux clients de ce bar et s’est terminée par l’arrestation des protagonistes.

Le seul intérêt et de se reretrouver en photo sur le même site internet stupide qu'au Base.

Comme vous pouvez le constater l’hiver passe plus facilement dans la capitale mais maintenant que le printemps revient il va me falloir emboiter le pas de Ciloo et quitter les joies de la ville et reprendre mon vagabondage. Et oui vous avez bien lu, après m’avoir supporté pendant plus de sept mois (qui dit mieux?) votre vadrouilleuse préférée à décidé de continuer son périple toute seule et mon blog va perdre les photos qui y amenaient le plus de lecteurs. Mais comme je sais que tu liras ces lignes laisse moi te dire ceci:

Merci pour tout ces bons moments que tu m'as permis de partager avec toi!

Advertisements

4 Réponses so far »

  1. 1

    Gagarin said,

    Merci pour le guide du pilierdbard Wellington 2010

    Un coin de voile se lève sur les origines mystérieuses de Kyko : il est au moins à trois quart wellingtonien.

  2. 2

    Karibouh said,

    Si Greg lit cet article, il va débarquer dans la semaine.

  3. 3

    Loic said,

    T’inquiète pas ma poule !
    Pour moi tu seras toujours plus bonne qu’elle !


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :