« Le diplôme est l’ennemi mortel de la culture » Paul Valéry

26 juin

Je sens que ça va jaser. Je viens de finir mon premier boulot au Kirghizstan. Enfin pas vraiment, il me reste des copies à corriger…

Allez hop! Zéro à tout le monde et je retourne boire du thé!

Et oui je me suis fourvoyé. La plupart d’entre vous savent l’admiration sans failles que je voue aux diplômes et examens en général. À cette pratique, sacrée en France, qui consiste à juger des compétences et du long travail de quelqu’un en lui faisant passer des tests de dix minutes oh combien objectifs. L’évaluation bâclée et injuste des compétences de chacun à travers des épreuves insensées. Certainement ce que l’humanité a inventé de mieux avec la musique pop et la bière sans alcool…

Bref j’ai été embauché pour faire passer à des Kirghizes le diplôme d’études en langue française dit « A2 ».

L’examen A1 consiste à savoir jouer à la marchande et répéter bêtement des phrases apprises par cœur. Il est tellement simple que même des candidats de télé-réalité ont une chance de l’obtenir. Le B1 est plus compliqué et pour cause : il est nécessaire pour caresser de loin la possibilité d’immigrer au Canada. Autant dire que si vous faites des fautes que même un Québécois ne ferait pas vous restez dans votre pays sous développé.

Le « A2 » se situe entre les deux et je ne sais toujours pas vraiment à quoi il sert. Il est constitué de quatre épreuves principales. Une compréhension orale, une compréhension écrite, une expression écrite et une expression orale. Chaque épreuve est sur vingt-cinq points et moins de cinq à une épreuve est éliminatoire. Les deux premières consistent en une sorte de questionnaire à choix multiples et sont plutôt réussies dans l’ensemble. L’expression écrite est celle qui me pose le plus de scrupules car elle est certainement la plus éliminatoire des quatre. On y retrouve le grand classique: « Vous êtes en vacances à la montagne. Vous envoyez une carte postale à des amis français: vous parlez de votre logement et de vos activités la journée et le soir. Vous donnez vos impressions sur votre séjour. ». Et forcément tout le monde a appris par cœur: « Bonjour mon ami! Je passe très beaucou bonne vacances à le montagne. On marche beaucou et dor dans tentes. Je suis très content ces supair! Bisous! »… Et une fois sur cinquante copies on tombe sur

La perle!

La deuxième expression écrite consiste en un mail et je ne peux m’empêcher de sourire lorsque le candidat a placé son petit smiley ;-). Bien entendu la grille de correction est assez laxiste et la plupart des candidats s’en sortent haut la main.

Mais la partie la plus fastidieuse de mon travail consistait en l’épreuve d’expression orale. Après s’être présenté (par cœur) en deux minutes, le candidat pioche un sujet aussi inintéressant que « Votre lieu de travail » ou « Vos voisins » et nous en parle pendant deux minutes. S’ensuit la partie la plus amusante de l’épreuve. Le candidat pioche une situation telle que « Votre ami québécois vous rend visite et vous lui proposez une sortie à la campagne. L’examinateur jouera le rôle de votre ami. ». Et je connais peu de chose aussi drôle que l’expression faciale d’un Kirghize à qui l’on sort un bon « tabernacle! ». Quoi qu’il en soit mon rôle est de vérifier que le candidat sait papoter en français et l’ambiance est généralement super détendue après deux trois blagues pourries.

Vous dire à quel point ce travail était intéressant me prendrait des heures. J’ai eu l’occasion de discuter avec une centaine de kirghizes différents et d’apprendre des bribes de leur vie de tous les jours. Un détail amusant est que la moitié d’entre eux apprenaient le français pour émigrer vers le Canada. Tout naturellement il m’arrivait de leur poser la question « Et pourquoi pas en France? ». Étonnamment plusieurs d’entre eux ont évoqué le nom d’un certain Никола Саркози…

N’allez tout de même pas penser que j’ai totalement basculé du côté obscur. Il n’est pas question que j’aille jusqu’à sortir la fameuse excuse « Non pas de thé pour moi ce soir les copains, j’ai des copies à corriger. ». Hébergé de nouveau par Simon, je passe mes soirées avec les expatriés et mon dimanche à piller l’abricotier de l’ambassadeur de France. On fête tous les soirs l’anniversaire à rallonge d’Apolline. Comme partout les anniversaires restent le prétexte parfait pour une soirée tisane. Sauf qu’ici il y a tellement peu de monde qu’on fait trainer l’occasion sur la semaine.

Il vaut mieux avoir du souffle.

Et puis bien sûr un article sur ce blog n’en serait pas un sans une photo de bestiole. Hier Erkinbek, le patron de Dinara, nous a conviés, Simon et moi, à une petite sortie ornitho avec son fils. Et oui il se trouve que le patron de mon amie a étudié les oiseaux et a effectué son PhD sur les laridés de la région. Un heureux hasard. Un après midi génial qui nous a amenés au pied d’un nid d’éperviers shikra, a vu passer un cormoran pygmée rappelant ces bons moments en Roumanie et m’aura permis d’observer mes premières sarcelles d’été, moineaux espagnols, rousserolles turdoïdes, pie-grièches à poitrines roses…

Et de vous offrir une photo de mésange azurée.

Advertisements

13 Réponses so far »

  1. 1

    Ciloo said,

    Whoa j’ai eu peur, ai bine cru qu’y avais pas de bestiole dans cet article… Ouf! Cool la mésange!

    • 2

      Rémi said,

      Arf… Je vais etre oblige d’en mettre une dans chaque article maintenant… Elles sont super joulies effectivement! Par contre je ne sais pas encore si elles font super mal…

  2. 3

    c’est trop bon d’être prof.
    Tu peux raconter toutes les conneries que tu veux sans avoir d’heures de colle. De quoi tu te plains ???
    (et puis tu sais, les écolières…) Bref, regarde GTO et inspire toi !

    des bisous mon coupain ♥

    • 4

      Rémi said,

      T’inquietes y avait un sujet « Vous demandez une journee de conge a votre patron Belge ». « D’accord mais faudra rapporter une biere pour chaque heure d’absence une fois! ». Et puis tu sais les ecolieres kirghizes… Elles en sont souvent au deuxieme enfant…
      Bisous coupain!

  3. 5

    Papa said,

    Dur d’être prof ?
    Ca me rappelle l’Afrique il y a 40 ans.
    A l’époque mes élèves ne connaissaient pas le Canada. Ils ne connaissaient que la France et ils voulaient voir la neige !

    Et les sujets d’exams, tu les as monnayés ? (comme en France)
    Gros débats ici en ce moment à ce sujet à propos du bac !

    A part ça, encore bravo pour ton opération de libération des otages (oui, je sais que les opérations opérées par les envoyés spéciaux doivent restées confidentielles, mais comme je t’ai dit : « bravo, respect ! ».
    T’aurais vu la gueule de « Никола Саркози » quand ils sont arrivés sur le sol de la « mère patrie » )

    Au fait, tes corrections, tu les fais en khirguize ? Ils doivent se marrer !

    A+ pour tes nouvelles aventures et prends soin de toi

    Papa

    • 6

      Rémi said,

      Ouais ben la neige il connaisse ici et puis au Canada aussi d’ailleurs!
      Et les sujets c’est pas la peine d’essayer de les monnayer, c’est toujours a peu pres les memes qui tombent apparement…
      Pour les corrections je ne me mouille pas on coche une grille d’evaluation hehe! Il faut dire que certains correcteur font probablement autant de fautes que les candidats!
      Bisous mon popa!

  4. 7

    Le Vosgiens said,

    la je vais être obligé de laisser un commentaire…
    Y a un Kirghize qui me connait!

    • 8

      Rémi said,

      Tu vas etre obliger de preciser aussi! C’est qui ce kirghize? Comment il t’a connu? Parcequ’apres plus d’un mois ici ca ne m’etonnerai vraiment pas que je l’ai deja croise!
      J’espere que tu vas bien mon colloc’!

  5. 9

    Le Vosgiens said,

    Ba je faisais référence a ton « élève » ( le pauvre…) qui me site dans son devoir. (surtout le je veux partir mais j’ai peur d’aller seul ;p)
    Sinon, on fait aller… j’avais essayer de reprendre des licences mais a priori ils veulent pas de moi. Donc on va trouver autre chose ou prendre mon sac a dos a ton image.
    Bon voyage en tout cas et bois un thé pour moi x)

    • 10

      Rémi said,

      Ah ah! Effectivement je n’avais pas fait le lien. L’attache culturel de l’ambassade de France s’appelle Pierre aussi et comme les eleves de l’alliance francaise le connaisse je me suis demande si le choix du prenom avait vraiment ete un hasard ^^.
      Une idee: Tu pourrais faire d’un(e) pierre deux couilles, une licence a l’etranger?
      Tcho et boit une bierre pour moi ^^

  6. 11

    Papa said,

    C’est sûr !!!

  7. 12

    Cathy said,

    Encore entrain de retoucher les photos des mésanges bleues de Paris pour nous faire croire à l’azurée…
    Et y’a pas de spatules ? C’est nul !
    Tes étudiants écrivent presquent mieux que mes stagiaires qui découvrent que  » Le mouflons ait plus capturer les jour cent plui mé aussi quand le vent faible surtout dais agneau.  » !!

    • 13

      Rémi said,

      Attend la je debute seulement! Tu vas voir mes superbes merles vert a pois roses! Et non pas encore de spatules mais j’espere que ca ne tardera pas…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :