Rock’n’roll in Karakol.

31 juillet

Après mon petit aperçu de ce à quoi doit ressembler l’Ouzbékistan je me suis dirigé vers le site touristique le moins visité du pays. Alors ce n’est pas Vulcania non plus. Si les touristes n’y vont pas ce n’est pas parce que c’est tout pourri. Non c’est surtout que ce site n’est accessible que trois mois dans l’année. Après une longue, difficile, exténuante et magnifique randonnée au cours de laquelle on traverse des rivières et un glacier on arrive à proximité d’un col à plus de trois mille mètres d’altitude.

Ça se mérite...

Partant des crêtes couvertes de névés, des coulées de pierres rejoignent le fond de la vallée. Un nombre invraisemblable de ces pierres est recouvert de pétroglyphes parfois vieux de quatre mille ans. Le site s’appelle Sailmaluu Tash. Pour des raisons inconnues des générations et des générations d’artistes sont venus graver des gribouillis sur les cailloux de cette prairie.

On dirait les tables des salles de physique au lycée.

Outre la quantité, ce qui est vraiment intéressant à cet endroit, c’est la diversité des dessins. Depuis l’âge du bronze, aryens (rien à voir avec les nazis), scythes (rien à voir avec Star Wars) ou encore turcs ont exprimé leurs styles sur ces rochers. On trouve également tout type de thèmes et de sujets. Le bouquetin remporte aisément la palme de la représentation la plus courante. Mais on observe également cerfs, loups, léopards des neiges, scènes de chasse, de combats, de rites chamaniques et bien entendu de cul.

Le Kâmasûtra kirghize.

Contrairement aux pétroglyphes de Cholpon -Ata, ceux de Sailmaluu Tash n’ont pas été recouvert d’une substance destructrice par de zélés protecteurs. Malheureusement une autre menace pèse sur eux et une quantité effarantes de graffitis débiles rappelle que des idiots tels « УЛАН » ou « АЛМАЗ » ont trouvé intéressant de signaler à tout le monde qu’ils sont venus détériorer ce site en « 94 » ou « 2003 »…
Au lendemain de cette visite j’ai vécu la pire journée de mon voyage. Au réveil ma logeuse, une peau de vache semblant se nourrir de pognon pur, tente de m’extorquer le maximum de sous, allant jusqu’à essayer de me faire payer mes douches. Douches consistant en un saut d’eau sur la tête… Après ça je m’engueule pendant une bonne demi-heure avec un chauffeur de taxi qui veut me faire payer le double du prix que paye les passagers kirghizes. Un prix déjà exorbitant. La superbe route ponctuée de percnoptères m’offrira un court répit. À une petite demi-heure de notre destination un chauffard percute violemment l’arrière de mon véhicule.

Plus de peur que de mal.

Alors que les deux conducteurs ne sont pas loin d’en venir aux mains, un automobiliste propose d’emmener les autres passagers et moi même jusqu’au terme de notre voyage. À l’arrivée il trouve amusant de nous demander un pour boire d’une valeur égale au trajet que nous avions fait en taxi. Vu la réaction de mes comparses, ce farceur doit encore être surpris d’être toujours en vie… J’étais donc arrivé à Naryn (Нарын). Une ville qui ferait passer Orléans pour une cité de rêve. Les chauffeurs de taxi agressifs vous harcèlent tels des taons torturent un cheval. Des types vous suivent sans un bruit dans la rue en s’imaginant qu’à tout moment vous pourriez vous mettre à péter des dollars. Après avoir payé une chambre miteuse sans douche au prix d’un lit douillet chez des ouzbeks sympa à Arslanbob j’ai pris une décision évidente: j’allais me réfugier à Karakol.
Décision d’autant plus logique que s’y tenait aujourd’hui le festival national de jeux équestres.

Wouhou des chevaux!

Toutefois ce qui n’était pas précisé dans l’annonce, c’est que seuls les touristes y étaient conviés…
Avant d’aller plus loin j’ai un petit message à faire passer. Enfants et âmes sensibles fermez les yeux.
Étant donné le nombre effrayant de pucelles hystériques qui tapent « J’adore les chevals c’est génial!!! LOL » sur Google il y en a forcément qui vont atterrir sur ce blog. Le fait est qu’une multitude de ces têtes pleines d’eau (de кымыз?) sont persuadées que les peuples nomades sont particulièrement en avance sur les occidentaux car ils ont donné au cheval une place centrale dans leur culture. Si vous allez faire un tour sur http://www.jaimeleschevals.skyblog.con ça ne m’étonnerais absolument pas que vous trouviez la photo d’un kirghize sur son canasson. Enfin si vos yeux ne s’abiment pas trop à la vue des « Jaim tro lé chevals! Moa je voudré ke tou les hommes 2 la taire se soa des chevals!!! MDR!!! » en lettres roses sur fond vert pomme… Je me sens obligé de passer par ces précisions car je suis personnellement déjà tombé sur quelques uns de ces êtres au cerveau aussi vide que l’œil d’un équidé, venus assister à un festival équestre en espérant voir des gens tout nus chevaucher des poneys sauvages faisant caca des arc-en-ciels sur la steppe… Et la pitié m’incite à mettre en garde ceux (celles) qui auraient les mêmes ambitions.

Les jeux équestres kirghizes sont nettement plus violents que le horse ball...

Oui! Je suis d’accord sur un point! Les peuples d’Asie centrale ont une avance par rapport aux occidentaux concernant le rapport au cheval. Ils ont su lui donner les trois places qui lui reviennent de droit sans aucune hésitations: devant leurs charrettes, sous leurs popotins et bien entendu dans leurs assiettes. Et oui! Comme je l’ai si bien entendu de la bouche même d’un kirghize: « Un cheval c’est juste une vache sur laquelle on peut monter. ». Et ça se voit de manière assez évidente dans tout le pays. Les chevaux sont clairement traités de la même manière que le reste du bétail. Ceux trop casse pieds ont les pattes avant menottés pour restreindre leurs mouvements. Les poulains sont attachés en ligne ou parqués dans des cages pour éviter que les juments ne s’éloignent. Et les cavaliers kirghizes sont très loin de murmurer à l’oreille de leurs montures…

Maréchal ferrant à l'ancienne.

N’allez pas non plus vous imaginer que, parcequ’ils en mangent au petit déjeuner, les kirghizes ne respectent pas leurs chevaux. Allez coller une beigne au bœuf d’un rancher texan et vous allez voir si il ne les aime pas ses bovins. Mais voilà je tenais à vous prévenir qu’un kirghize ne respectera jamais plus son cheval qu’en en reprenant une tranche et se sépare rarement de sa cravache.
Revenons en au festival. Venant s’ajouter à la déception de la plupart des invités en réalisant que ce festival n’était pas du tout authentique, nous avons du subir un spectacle musicale traditionnel ridicule ainsi que la démonstration d’un fauconnier local qui lâcha son aigle sur un lièvre drogué… Les choses ont tout de même finies par s’arranger. Lorsque les cavaliers kirghizes sont arrivés les démonstrations de jeux équestres ont pu commencer avec une partie de Ulak-Tartysh. Pour jouer à ce jeu il vous faut deux équipes de cavaliers et

une balle...

Venant des descendants de Genghis Khan, vous ne vous attendiez pas à une partie de polo si? Les règles de ce jeu sont assez simple. Imaginez vous une partie de rugby à cheval avec une chèvre décapitée comme ballon et vous ne serez vraiment pas loin du résultat. Chaque équipe doit tenter de déposer la carcasse sur une cible pour marquer un point. Résultat ça se rentre joyeusement dans le lard pour se saisir du bout de bidoche. Traditionnellement l’équipe gagnante offre la carcasse à une famille de son choix. Mais dans le cas d’une démonstration spéciale touristes le ballon a été laissé au gamins qui ont joués avec tout l’après-midi. À la fin de la journée rien ne rappelait qu’il fut à un moment une biquette…

C'est beau de jouer comme ça avec la nourriture.

Nous avons également eu droit à une démonstration de Tyiyn Enmei où de jeunes cavaliers tente d’attraper une pièce de monnaie posée au sol alors qu’ils sont lancés au galop, ainsi que des confrontations de Oodarysh,

.

de la lutte à cheval.

Le jeu du Kyz-Kuumai est traditionnellement pratiqué lors des mariages. Le prétendant tente de rattraper sa promise pour lui soutirer un baiser. Pour le coup ça pourrait être un jeu mignon si le but du jeu pour la demoiselle n’était pas de se débarrasser de son poursuivant par tous les moyens possibles, y comprit la cravache.

Mais de l'avis de tous notre participante était une fille facile.

Bref malgré l’aspect piège à touriste ce fut un agréable moment. Et pour finir l’article sur une note plus légère, je dédicace la bestiole de la fin à Florinne qui doit être en train de pleurer la mise à mort brutale d’une biquette.

Des bébés mésanges à nuque rousse!


Publicités

3 Réponses so far »

  1. 1

    flo said,

    merci mon coupain!
    j’étais justement entrain de me dire que si y avait pas de bébé animal pour me remonter le moral et ba je boycotterai ton blog!!!

    bisous bisous

  2. 2

    cooooossssssettttteee said,

    he beh ca devait effectivement plus trop ressemnler à une carcasse de chèvre à la fin du jeu ms plus à une semelle de godasse la pauvre! interessant, je vois que ce n’est pas de tout repos, ni de toute gaité tout le temps, mais c’est sur que quand on est blond bouclette a long poils, on essaye de vous arnaquer!! heureux qu’ils ne te prennent pas pour une biquette hahaha!!
    et si tu voulais pas de petite nenette qui kiffe les chevaux vu toutes les references que tu as mis, je sens que les visites vont etre nombreuses!!! moa j’adddoooooorrrre les chvalls!!!
    d bisous!!! bonne continuation!

    • 3

      Rémi said,

      Tu serais etonnee par les trucs que tappent les gens avant d’arriver sur mon blog… J’ai meme eu des « Cyrielle et Gaetan en Nouvelle-Zelande » he he.
      Mais je crois que le champion c’est « la mairie de ma commune décide de construire un parking, à la place du très vieux cimetière, ma grand-mère y est enterrée, que dois je faire? »… Il a du etre decu…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :