À pied par la Chine.

28 août

Wouhou! Je suis enfin en Chine! Cinq ans après une tentative annulée dans de tristes circonstances. Mais le temps n’est pas aux réjouissances et une bonne partie du chemin reste à faire. Et ça risque de ne pas être du gâteau dans ce pays. La Chine n’est pas vraiment a destination de mes rêves et si ce n’était pas pour un copain je ne serais certainement jamais venu ici.
Je ne peux pas accéder à la partie administrateur de mon blog mais la consultation des articles n’est pas bloquée. Et ça c’est un peu la hchouma… Alors comme j’ai failli vomir en payant mon visa à un gouvernement qui assassine librement peut-être jusqu’à dix mille personnes par an (vingt-sept par jour), je ne vais pas me priver pour exprimer mes pensées…
J’entame ma traversée de ce pays par la région « autonome » du Xinjiang. Un statut que la région partage notamment avec le Tibet et que je mets entre parenthèse car il signifie justement que le gouvernement chinois s’applique à tout sauf à leur céder une quelconque indépendance. Bien entendu le titre n’est pas la seule chose que le Xinjiang partage avec le Tibet, et le ressentiment des minorités locales envers les hans (l’ethnie majoritaire au pouvoir) ainsi que la répression inversement proportionnelle sont équivalents. Mais alors pourquoi ne trouve-t-on pas de tee shirt « Free Xinjiang »? Tout simplement parce que, alors que les tibétains passent pour des hippies qui adorent un gros monsieur tout nu, les ouïgours passent pour des terroristes islamistes assoiffés de sang. Bien entendu aucun de ces préjugés n’est vrai mais si il y a bien une chose que j’ai appris depuis le début de mon voyage, c’est que si vous voulez génocider tranquille, vous n’avez qu’à prétendre que vos victimes cherchent à envoyer des avions s’écraser aux États-Unis et personne ne vous embêtera… Bon et puis il faut avouer que les ouïgours préfèrent faire sauter des hans plutôt que de se cramer eux-mêmes. Forcément ça ne rend pas super sur une jaquette de CD…

Mais au fait c'est qui les ouïgours?

La « minorité » ouïgour représentait jusqu’au début des années cinquante environ quatre-vingt dix pour cent de la population du Xinjiang. Depuis le gouvernement a incité l’immigration d’un grand nombre de hans pour rappeler à tout le monde qu’on est bien en Chine et les ouïgours ne constituent plus que cinquante pour cent des habitants de la région. Remarquez les chinois (lorsque j’emploie ce terme je veux parler des hans) avaient bien raison de vouloir siniser la région car en traversant la frontière depuis le Kirghizstan on n’a pas vraiment l’impression d’entrer en Chine. Il fait super chaud, le paysage est désertique et il y a encore plus de chameaux qu’au Kirghizstan. Le seul signe de changement et l’omniprésence des deux et trois roues. Des véhicules que je n’avais vu en Kirghizie que sous le popotin de deux trois touristes. Et puis il y a les ouïgours. Musulmans, écrivant avec un alphabet arabe, parlant une langue turque et tous en plein ramadan, ils feraient presque passer la burqa afghane pour un bikini. La seule raison qu’il me reste de croire qu’il existe des femmes ouïgours est ma conviction qu’un amas de tissu ne peut pas se déplacer tout seul. Mais je peux me tromper…
Les premiers indices nous rappelant qu’on est en Chine se trouvent surtout dans la ville de Kashgar (قەشقر ).

Je suis tellement content d'être débarrassé de l'alphabet cyrillique...

Parmi la longue liste de particularités surprenantes propres à la Chine il en est une qui me perturbe plus que les autres. Kashgar a longtemps été une ville de grande importance sur la Route de la Soie. Située entre le désert du Taklamakan et l’imposant massif du Tian Shan, elle a quasiment toujours été un passage obligé pour toutes les caravanes. Or dans un sens cette route a fait parvenir en Europe la soie, le papier, la poudre… Mais dans l’autre sens?

Pas même une fourchette?

L’intérêt principal de Kashgar n’a pas changé depuis près de deux mille ans. Ce qui attirait les marchands d’Europe à l’époque attire maintenant les touristes. Les marchés. Pour ma part je me suis concentré sur le marché aux animaux.

Wouhou! Ils vendent des ballons!

Bien moins impressionnant que celui de Karakol, on y trouve presque plus de touristes que de bestiaux… Le seul petit plus ça a été de trouver des yacks.

Meuh...

 

Advertisements

4 Réponses so far »

  1. 1

    Ciloo said,

    Yo! Biba souhaiterai savoir si ce sont des yacks sur la dernière photo?? Biz de la Joss Team, et fait attention à toi, on aimerai que tu rentre entier!!
    Joss Powa.

    • 2

      Rémi said,

      Ouaip, c’etait pas les plus balezes mais ils etaient mignons tout les trois colles les uns aux autres. A cote y en avait un bien plus costaud mais il a a moitie egorge une vache d’un coup de corne alors je ne me suis pas trop approche…
      Comme quoi je fais un petit peu attention a moi! Toutes facons je quitte cette region de troubles pour la frontiere tibetaine, c’est plus sur…
      Merci pour le message et des bisous a toutes les filles!

  2. 3

    Quentin said,

    T’as réussi à trouver un proxy alors ? Baleze !

    Pour ta réponse, les marchands amenait de l’or et des richesses vers la Chine. C’est pour ça que tous les 30 ou 40 km sur la route de la soie, il y a des caravanserails qui sont des espèces d’hotels/forteresse pour les caravanes. Les routes n’étaient pas sures à l’époque.

    • 4

      Rémi said,

      Ouais mais j’ai essaye de manger mes nouilles avec de l’or et des richesses et je persiste: ca ne vaut pas une bonne fourchette…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :