Octopus lollipop.

18 novembre

Pfiou les copains! Si ça continue comme ça je n’aurais jamais l’occasion de parler sérieusement du baguage! Jeudi dernier Hyun-Young est venue m’annoncer:

-Au fait Rémi tu sais qu’on va organiser une conférence internationale sur les oiseaux marins?

-Super! Quand?

-On part demain sur l’île de Jeungdo.

-… Ca tombe bien j’avais rien prévu…

Comme partout dans le parc national, l’île de Jeungdo est invivable…

Je vais craquer...

Intitulée « 2011 International Symposium on Migratory Birds », la rencontre avait pour thème: La protection des oiseaux marins du couloir de migration Australo-est-asiatique. Ça vous rappelle quelque chose? Effectivement! Je vous en avais parlé pour la première fois dans ce superbe article qui avait passionné des centaine de lecteurs!

D’ailleurs un ornithologue australien était là encore de la partie. Mais je ne vais pas trop vous casser les pieds avec le contenu ultra intéressant des exposés qui nous ont été offerts, je l’ai déjà en partie fait pour le blog du site internet…

C’était terriblement passionnant et ça m’a permis de rencontrer tout un paquet de pointures du milieu et d’enfin faire la connaissance de celui qui m’avait pistonné pour être admis au Migratory Birds Center: Mr Chang-Yong Choi. Mais comment se fait-il qu’il m’ait pistonné alors qu’on ne s’était jamais rencontrés? Et bien quand j’ai su que j’allais en Corée du Sud, j’ai envoyé un mail à David Lawrie, du Miranda Shorebird Center et un autre à Ken Gosbell, du East Asian-australasian Flyway Partnership, pour savoir si il connaissait quelqu’un susceptible d’apprécier mon aide en Corée. Les deux ont transféré ma demande à Mr Choi, membre du Partnership en Corée. Et voilà! Pas de miracles!

Pour me retenir de vous parler pendant des lignes de la journée de conférences, je passe tout de suite au lendemain, où nous sommes allés visiter l’îlot ultra-protégé de Chilbaldo.

En petit groupe international restreint de privilégiés.

L’île est un site de nidification important pour l’océanite de Swinhoe et le puffin leucomèle. Malheureusement les plantes invasives foisonnent et menacent gravement la survie des océanites. L’une d’elle en particulier produit des petites graines qui s’accrochent au plumage des oiseaux et les empêchent de reprendre leur envol. Des chercheurs coréens et employés du centre tentent de contenir la propagation du fléau mais les cadavres d’oiseaux morts de faim restent abondant sur l’île.

Même un mois après leur départ de l'île pour migrer...

Mais l’ornithologie était loin d’être le seul intérêt de ce week-end. Lorsqu’une centaine de coréens se retrouvent ça donne l’occasion rêvée pour une belle beuverie bien en règle! Et avec la picole vient la bouffe. Hors la spécialité culinaire de Jeungdo peut laisser perplexe. Dès la première soirée, un saladier plein de petits poulpes vivants fit son apparition sur le bar…

J'ai un mauvais pressentiment...

Fous de joies mes camarades commencèrent joyeusement à empaler les pauvres créatures sur leurs baguettes avant des les dévorer goulûment… Je ne sais absolument pas d’où vient cette coutume mais certains en tirent visiblement un plaisir à la limite du sadisme, croquant une à une chacune des tentacules du poulpe… Et puis bien entendu, devant l’insistance de mon patron, je n’ai pas pu m’empêcher de tenter l’expérience.

Nom nom nom

Étonnamment ce n’est pas vraiment mauvais, les tentacules qui tentent de s’échapper étant toutefois assez perturbantes. Et puis j’ai cru que boire un verre de soju serait une bonne idée pour faire se détacher le poulpe qui s’accrochait à mon œsophage. Ça a marché mais un poulpe démembré et bourré dans l’estomac c’est pire qu’un poulpe démembré et sobre…

Cette prouesse m’a très clairement rapproché de mes collègues et je commence de plus en plus à me sentir membre de l’équipe. D’ailleurs j’ai été promu « monitorer » officiel! Mes comptages sont officiellement pris en compte même si ils comportent encore de nombreux « unidentified bird ». Pour me justifier voici un exemple des oiseaux dont l’identification me pousse presque à m’arracher les cheveux:

Celui là...

... est totalement différent de celui ci!

Et celui ci...

... n'a rien à voir avec celui là!

Les différences sont évidentes non? Et dites vous que là ils ne sont pas mélangés dans un groupe en vol à cinq cent mètres à contre-jour…

Publicités

6 Réponses so far »

  1. 1

    Alexis said,

    ben les 2 premiers c’est chaud bien que je pencherais pour un burant nain le 1er, les 3-4 sont nettement plus facile! PGS le 3 et hume le 4
    a+ mon bel enfoiré!

  2. 2

    Rémi said,

    Ah ah ah! Pas mal mais pas tout-à-fait ça!
    Les bruants nains sont effectivement bien communs ici mais ce n’est pas le premier. Un indice grossier: la photo a été prise dans une roselière. Et pour être tout-à-fait honnête l’identification est très dure sur cette photo.
    La deuxième c’est pire. C’est le bruant le plus commun ici (n’existe pas en Europe) mais dans un plumage totalement farfelu.
    Pour les pouillots je n’ai pas été aussi vicieux que tu le penses! Quoique… Le pouillot de Hume est très rare en Corée et je ne crois pas qu’il ait déjà été observé sur l’île… Mais le premier devrait quand même bien te foutre la mort 😉
    A+ poussin!

  3. 3

    Cathy said,

    Là j’admire… La prochaine étape c’est avaler une anguille vivante pour passer ton diplôme de cormoran !

  4. 4

    Rémi said,

    Ça me ferait presque moins peur… Le plus inquiétant dans le gobage de poulpe c’est que, ceux qui avaient été coupés en morceaux (pour les petits joueurs), bougeaient encore au petit déj’…

  5. 5

    Quentin said,

    Ouahou ! Tu l’as fait ! Comme dans oldboy !

    Félicitations… (t’as plus qu’à te taper ta fille maintenant).

  6. 6

    Rémi said,

    J’ai longuement hésité à le faire mais je me suis dit que si je passais à côté de cette occasion tu allais m’en vouloir…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :