Reprenons depuis le début.

27 novembre

 

Bon j’ai réussi à éviter le sujet jusqu’à maintenant mais il est temps que je vous parle du travail le plus important effectué par le centre: le baguage.
Alors on recommence à zéro. Pourquoi on bague? Baguer un oiseau ça nous permet de suivre un individu donné en lui collant un numéro qui permettra de le reconnaître à l’avenir. Concrètement ça nous permettra de se faire une idée de l’âge moyen au sein de l’espèce, leurs trajets de migrations, etc. Pour capturer ces oiseaux la technique de base consiste en l’emploi de filets spéciaux. Une fois capturé, on profite d’avoir l’oiseau sous la main pour effectuer tout plein de mesures. Et c’est là qu’il y a du nouveau pour moi. Les oiseaux de la région ne sont étudiés que depuis très récemment et les données ornithologiques coréenne en sont à leurs balbutiement.

Il faut un début à tout.

Résultat les bagueurs du centre effectuent des mesures qui ne sont plus communes en Europe et que je ne connaissais pas encore. L’une d’entre elle m’a particulièrement intéressé, le niveau d’ossification du crâne des oiseaux. Le crâne des oiseaux se forme en deux temps. À la sortie de l’œuf, l’oiseau ne possède qu’une couche osseuse au niveau du crâne, puis, en grandissant, une deuxième couche se forme par dessus. Le niveau d’avancement de cette ossification est l’un des moyens les plus fiables de connaître l’âge précis d’un jeune oiseau. Le problème c’est que c’est extrêmement compliqué à déterminer…

Y compris sur le papier...

Bien entendu l’essentiel des résultats du baguage sont issus des recaptures. Or le couloir de migration qui passe par la Corée n’est pas encore vraiment bien équipés en bagueurs… Le Japon domine largement la région et l’archipel regorge de stations de baguage. La Corée commence doucement mais un des oiseaux bagué au centre a déjà été recapturé au Japon. Contre une dizaine de passereaux bagués aux Japon et recapturés par le centre. La Chine s’y est mis tardivement et (j’ai envie de dire « comme d’habitude ») cherche surtout à épater la galerie. Des millions de bagues on été produites et distribués à divers gardes forestiers ou autres techniciens de l’environnement à travers le pays. Bien entendu rien n’a été fait pour les former et les quelques oiseaux qui ont été recapturés dans d’autres pays étaient référencés comme appartenant à des espèces totalement différentes de la réalité.

J'ai entendu parler d'un bruant chinois bagué et référencé comme étant un merle...

Et encore ça c’est quand ils sont bagués… Des rumeurs persistantes prétendent que, pour obéir aux ordres de productivité, certains bagueurs chinois inventent des oiseaux et enterrent les bagues censées avoir été posées dessus… Ce qui frustre également énormément mes collègues c’est que les chinois ne leurs signalent pas leurs recaptures d’oiseaux bagués en Corée… Bien entendu la situation en Corée du Nord est assez similaire… Les russes sont plutôt bons niveau baguage mais le Kamtchatka c’est un peu le bout du monde et les bagueurs ne sont pas nombreux dans la région… Et pour ce qui concerne l’Asie du Sud-Est on est encore très loin du compte…
Mais le plus dur sera sûrement d’éduquer les populations locales à transmettre les bagues qu’ils peuvent trouver aux autorités compétentes. Je ne peux m’empêcher de vous narrer l’anecdote amusante de cet explorateur qui se baladait au Pérou. Alors qu’il rendait visite à une tribu locale, il remarqua que certains indigènes portaient des colliers composés de bagues en aluminium. C’est comme ça que des chercheurs américains ont découvert où leurs martinets ramoneurs passaient l’hiver!
Mais au fait vous les copains, savez-vous ce que vous devez faire si vous trouvez un oiseau bagué?
Prenez le en photo, notez la date, le lieu, si vous êtes sûr de vous, l’espèce et, bien entendu, recopiez ce que vous lisez sur la bague. D’ailleurs, si l’oiseau est mort, vous pouvez joindre sa bague à votre courrier. Envoyez le tout à l’adresse suivante:
France:
Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d’Oiseaux (CRBPO)
55 rue Buffon
75005 PARIS
Téléphone : 01 40 79 39 78
Belgique:
Département de Baguage des Oiseaux
Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique
rue Vautier, 29
1000 BRUXELLES
Suisse:
Schweizerische Vogelwarte
Bird Ringing Center
6204 SEMPACH

Une photo de la bague ne sert à rien.

Si vous joignez votre adresse au courrier, vous recevrez toutes les informations concernant l’oiseau en question! Petits veinards…
Venons-en à mon expérience personnelle au sein du centre. Ici on n’utilise pas plus d’une dizaine de filets mais il semblerait qu’en temps normal c’est amplement suffisant pour que tout le monde soit débordé. Seulement cette année il y a moins d’oiseaux dans les filets que de promesses tenues par un gouvernement… Avec les collègues on suspecte un peu les conditions climatiques anormales mais ça devient une excuse tellement récurrente qu’elle sonne presque faux. Enfin si la quantité n’est pas vraiment de la partie, la diversité en est. Juste avant mon arrivée, le centre a capturé la première hypolaïs bottée jamais observée en Corée et j’ai pu assister au premier baguage d’un bruant à calotte blanche dans ce pays.

Que d'émotions.

Et bien que je me sente un peu inutile par moment j’en profite pour me garder un ou deux piafs par tournée. J’en fait mes cobayes et refait toutes les mesures pour m’entrainer.
Mais la donne a changé récemment. Depuis qu’on est rentré du Symposium l’hiver s’est installé brutalement. Du jour au lendemain tous les tariers qui glandouillaient devant le centre depuis deux mois ont disparu. La situation dans les filets a radicalement changé. Jusqu’ici on capturait au moins notre vingtaine de bruants masqués quotidiens, souvent les mêmes chaque jours d’ailleurs. Le lendemain de notre retour on en a capturé deux. Ce furent les seuls oiseaux de la journée…
Mais tous les oiseaux n’ont pas disparu, ceux qui viennent d’arriver vont certainement passer l’hiver ici et changent donc de stratégie comportementale. Jusqu’ici on capturait en moyenne quatre/cinq oiseaux par tournée. Maintenant on en capture aucun sauf pour une tournée par jour, où on en capture vingt d’un coup… Les passereaux de l’île se sont tous rassemblés en énormes nuées de centaines d’oiseaux mélangeant mésanges, rossignols, bruants, zostérops et grives…

La différence entre les deux espèces de bruants dominantes...

est, là encore, évidente...

Mes séances d’identifications sur le terrain deviennent un tantinet plus éprouvantes. Pendant trois quarts d’heure je ne vois pas un piaf et, tout-à-coup, voilà que j’entends un murmure distant. Dans ma tête je me dis « Ça commence… », le murmure se transforme en brouhaha assourdissant. « 2 rossignols, 3 mésanges variées, 5 zostérops, 10+ mésanges charbonnières, 20+ mésanges à longues queues… », mes jumelles ne sont pas loin de prendre feu lorsque je ponctue ma fiche par « bruants divers: trop nombreux… ».
Si les espèces de passereaux sont de moins en moins diversifiées, les canards, de leurs côtés, arrivent en masses depuis leurs quartiers d’été. Malheureusement ils ne sont pas forcément beaucoup plus simples à différencier les uns des autres que des passereaux…

Pourtant,

ça saute aux yeux...

Il faut aussi vous dire que je dois généralement les observer à la longue-vue pendant qu’ils pioncent avec le bec sous l’aile…
Et puis avec l’arrivée fulgurante de l’hiver on commence à se faire une idée de ceux qui ont raté leurs migrations et ne vont certainement pas passer l’hiver. Une bécassine des marais et un héron intermédiaire se sont fait attraper à plusieurs reprises ces derniers jours et leur poids diminue à chaque fois. La dernière fois on leur voyait sérieusement les os…

Au bout du rouleau..

Publicités

4 Réponses so far »

  1. 1

    Ciloo said,

    C’est quoi au juste ton histoire de crânes d’oiseaux?? Jamais entendu parler… mais ça m’intéresse! Ils sont vivant au moins les piafs quand tu les relâches??
    Au fait, j’ai une collègue japonaise ici avec moi et elle connait plein d’endroits sympas où trouver des piafs près d’Ozaka (osaka?) jpeux lui en demander plus si ça t’intéresse?
    Besos

  2. 2

    Rémi said,

    C’est super intéressant l’ossification, t’en apprendra plus sur ce document:
    http://www.nabanding.net/manuals/Manuel%20bagueurs.pdf
    Il me semble que c’était une des cases que l’on ne remplissait pas en Roumanie. Apparemment c’est partout en Amérique du Nord et au Japon.
    Charles voudrait passer à Osaka mais je n’ai pas trop envie de les emmerder avec mes piafs… Par contre si ta collègue connait un endroit où on peut associer petite rando sympa et bird watching ça peut satisfaire tout le monde.
    Merci et bisous!

  3. 3

    Ciloo said,

    Hey!
    Mais c’est trop bien ce truc!!! Merci tout plein, peut être que ça marche avec les weavers… vu qu’on arrive pas à les âger après 4 mois…! A voir. Merci tout plein!!
    D’après Keiko, il faut que vous louiez une voiture et épluchiez le Lonely Planet si vous voulez voir autre chose que du béton… Maqis il a l’air d’y avoir des endroits sympas autour de la ville avec des singes, entre autres… Elle m’a parlé aussi d’une île très chouette dont j’ai oublié le nom mais c’est à côté de l’île d’Amami, si ça peut t’aider…
    Super utile le commentaire…
    Le coin avec les singes s’appelle Minou… Je pouvais pas l’inventer!!
    Bref, d bisoux
    Ciloo

  4. 4

    Rémi said,

    Hé ben! Ça fait plaisir de te faire plaisir ^^
    Les singes on va les voir à Nagano, ça a l’air sympa d’une manière générale pour les bestioles. Sinon je me suis trouvé deux trois petits spots dans ou autour de Tokyo. Amami et compagnie ça a l’air sympa, pas mal d’endémismes et des albatros en chemin mais je crois qu’en hiver ça vaut pas le coup… Ils sont tous aux Philippines 😀
    Et puis le Japon va déjà bien me flinguer mon budget sans que je m’offre des croisières…
    Bisous


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :