Nippone année!

1er janvier

 

Ah les copains! Quel plaisir de retrouver la vie citadine. Surtout dans la capitale d’un des pays les plus « riches » de la planète. Les rues de Tokyo (東京)sont propres, ordonnées et calmes. D’élégantes japonaises arpentent paisiblement les artères de la cité. Recouvertes de cosmétiques pour une fortune qui suffiraient à rassasier tous les malheureux sans abris qui crèvent de faim à leurs pieds, et à qui elles n’accordent même pas un regard…

FC

Je vous épargne mes jugements hautement subjectifs concernant la société japonaise pour me concentrer sur les petits détails qui suscitent la curiosité du quidam occidental. Et je vais me faire l’écho de la multitude de voyageurs qui ont visité ce pays: le Japon, c’est incroyablement cher. Pour vous donner une idée, un kebab parisien ici se vendrait facilement dix euros (sans frites) et je n’ai pas encore trouvé de canettes de bières à moins de deux euros cinquante… Pour faire bref, mon court séjour ici devrait me coûter aussi cher que mes trois mois en Corée.

Une autre facette remarquable de Tokyo concerne l’environnement sonore. En Chine ou en Corée, le bruit est un compagnon permanent. Au point de légitimement pouvoir se demander si les chinois ou les coréens ne sont pas effrayés par le silence. Ici c’est bien plus agréable et je goûte avec plaisir à un calme qui ne me surprendrai peut-être pas autant si j’étais arrivé directement de Paris.

L’ordre et la propreté sont également déconcertants. Je ne vous fait pas un dessin, la Chine c’est crade et bordélique, et la Corée du Sud est une véritable porcherie. Or un immondice sur le sol de Tokyo ne fait pas long feu. Cela dit je ne peux pas encore me prononcer sur l’état des campagnes.

Un autre monde...

Le respect aveugle de l’autorité et de l’ordre est quant à lui presque effrayant. On a l’impression qu’il existe un code du trottoir au même titre qu’un code de la route et les policiers sont tellement débordés que la seule chose que je les ai vu faire a été de passer le balai devant un commissariat…

L’interdiction de fumer sur les trottoirs est également impressionnante! Les fumeurs se regroupent autour de rares cendriers publics, auxquels manquent juste l’ajout d’un énorme panneau qui stipulerait « Cendrier de la honte! ». Cette interdiction est d’autant plus étrange qu’il est tout à fait possible de fumer au restaurant…

Mais que suis-je donc venu faire dans cette étrange contrée?

Allez savoir...

Vous aurez tous reconnu une suricate qui n’a pas eu sa dose en Corée, mais mon blog voit aussi la première apparition de ce séduisant barbu à ma droite! Et oui, après de nombreuses tentatives qui n’auront jamais abouties, dont celle qui fût à l’origine même de ce voyage, Charles et moi vadrouillons enfin ensemble à l’autre bout du monde. Et le jeu en valait la chandelle! L’anarchie et le chaos n’ont pas mis longtemps à accompagner les déambulations de notre trio. On traverse en dehors de clous (« on s’en fout on est français »), on braille plus fort qu’un chinois dans un karaoke et on s’est fait griller dans le premier bar où nous nous sommes rendus…

Oh bien entendu nous profitons également de notre venue dans ce magnifique pays pour explorer

Les musées

Les parcs

Les temples

Les galeries d'art

etc

Plus sérieusement Tokyo n’est pas vraiment connue pour être une ville historique. Rapport selon eux à d’obscurs bombardements américains dont personne n’a jamais entendu parler en Europe. Ce n’est pas comme si ils s’étaient pris une bombe atomique non plus. Du côté artistique, venir jusqu’ici pour visiter une exposition sur Rembrandt, merci mais non merci. Alors que faire à Tokyo? Cette ville est une remarquable vitrine sur la surprenante culture nippone. Un événement à ne pas rater était par exemple le quatre-vingt unième Comic Market (コミックマーケット). Un événement centré sur le manga (漫画).

Les fans apprécieront.

Pour ceux qui n’ont jamais désactivé le filtre parental de leurs moteurs de recherche, je vous fais un bref topo sur le manga. Les mangas sont un genre de bande-dessinées extraordinairement populaires au Japon. Généralement publiés dans le cadre de séries, ils présentent un style de dessins caractéristiques répondant à des codes assez stricts. Ici tout le monde lit des mangas. Les enfants comme les adultes, les femmes comme les hommes. Du point de vue des thèmes traités on trouve de tout, des romances parfumées à l’eau de rose, de l’heroic-fantasy, des épopées historiques, de l’action, de l’aventure et bien entendu, du cul…

Connu sous le nom de hentai (変態).

La convention était immense et nous nous sommes donc laissés entrainer au hasard par la foule. Nous sommes rapidement arrivés dans un immense hangar remplis de stands où des auteurs exposaient leurs œuvres. Quasiment exclusivement de la pornographie. Le plus perturbant étant que la pornographie japonaise ne connait quasiment pas de limites. Filles hybrides ou zoophilie n’arrivaient même plus à nous choquer devant l’étalage répugnant de pédopornographie… De nombreux articles en vente au tout-venant nous aurait valu un tour en prison en Europe. Mais il n’y a pas qu’au sujet des mœurs sexuelles que la morale japonaise peut-être dérangeante.

On se rappelle dans quel camp ils étaient...

Je vous rassure tout de suite les lecteurs de mangas, tout comme ces jolies demoiselles, ne sont pas des néo-nazis. Il s’agit ici de cosplay (コスプレ), une activité intimement liée à la culture manga. Concrètement, le cosplay désigne le fait de se déguiser en ses héros favoris, en personnages types de la pop culture ou, plus largement, en n’importe qui. Le déguisement doit toujours être lié à l’univers maga. L’érotisme étant omniprésent dans les mangas, les mini-jupes dominaient largement, même en hiver. Ce qui nous à plus surpris ce fût l’identité de ceux qui les portaient. En Europe les images qui nous parviennent des évènements cosplays montrent généralement des jeunes filles magnifiques presque nues. La réalité est assez différente. La moitié des tenues de Sailor Moon sont portées par des geeks obèses et sales…

Mais on trouve quand même de quoi se rincer l'œil.

En tout cas l’ambiance était bonne enfant et très décontractée, ce qui faisait du bien après l’épisode traumatisant des enfants nues mi-humaines mi-renardes attaquées par des tentacules…

Oh et hier à minuit on l’a célébré avant tout le monde!

Publicités

6 Réponses so far »

  1. 1

    Quentin said,

    Génial les gars ! Surtout la vidéo, ça donne !

    Mais une chose me choque Remi. Toi qui aimes tant photographier les animaux, il est où Gozilla ? Franchement, je serais déçu si tu n’en profitait pas pour le baguer.

    Allez, bonne année ! Fait un bisous sur les fesses de Charles de ma part.

    • 2

      Rémi said,

      Godzilla est en vacance à Fukushima du coup je peux pas le baguer…
      Je m’attaque aux fesses de Charles dès qu’il a le dos tourné, bonne année à toi et à ta douce!

  2. 3

    Papa said,

    Tu m’étonnes que la terre ait trembler à Tokyo pour le nouvel an !

    • 4

      Rémi said,

      Nippon! Nippon! Nippon! On était dans le métro quand ça a tremblé, ça secouait pas mal c’était rigolo!
      Bonne année mon papa!

      • 5

        co2ette said,

        tres bonne année à toi, un peu tardivement, j’essaye d’émerger sous mes 1m de neige de mon pays froid et pris dans la tempete depuis pas mal de temps…. mon nouvel an a ressemblé au meme entassements de gens sur une place, les boules de neiges en plus et les bouteilles de champagne partt par terre… pr le coup les suisses valent pas les nippons sur la propreté et le respect des dechets! et tu n’as meme pas reussi à trouver un tit deguisement? je suis sure qu’il y avait le costume de goldylocks, vu qu’ils font des mangas sur tt, ca t’aurais ete a la perfection et la t’aurais fait des ravages dans la communauté geek manga!

  3. 6

    Rémi said,

    Bonne année! C’est pas ton boulot de nettoyer les places suisses? Bon prochaine convention manga j’y vais en Boucles d’or et tu m’accompagnes déguisée en Cosette!


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :