The giant dwarves empire.

12 mai

 

Commençons par les nouveaux puisqu’il n’y a pas encore eu de départs. Yann, statisticien allemand, nous a rejoint pour vérifier que nos sites correspondent aux attentes des chercheurs. Et comme tout le monde il va aussi ramasser quelques cacas d’ours. Et une petite équipe de hongrois ont également planté des petits pièges sur nos sites pour étudier les pollinisateurs qui s’y trouvent.

Et vous trouviez l’ornithologie ennuyeuse?

Et puisqu’on parle boulot figurez-vous qu’on cartonne sérieusement par ici. Aidés par une météo relativement clémente et une volonté du tonnerre nous venons de finir notre deuxième tournée des villages avec Ine et Cathy.

Ine avait prévu d’effectuer trois tournées d’ici la fin de notre contrat à la mi-juin. Cela devait permettre à chacun d’entre nous de travailler dans chaque village. C’était sans compter sur notre efficacité. En onze jours d’affilés nous avons offert à notre patronne l’opportunité de réaliser quatre tournées pour cette saison. En récompense nous avons reçu des vacances.

Qui démarre par un barbecue!

Alors que faire de ses vacances lorsqu’on vit en Roumanie? Ce pays a la particularité de ressembler à ce que devait être l’Europe occidentale il y a cent ans. Tous les matins on voit les habitants des villages sortir leur bétails en vrac dans les rues. Il n’est pas rare de voir une doyenne sortir son unique génisse pour l’ajouter au troupeau commun. Quelques bergers vont ensuite s’occuper des animaux toute la journée à travers les pâtures. Le moyen de traction le plus commun reste le cheval, certains champs sont labourés à la main et on trouve encore des boutiques qui ne vendent que des cassettes audio.

Hors du temps.

Ici quasiment rien n’a changé depuis un bon paquet de siècles et on peut facilement se rendre compte de ce que devait être la vie par le passé. Après avoir fait plusieurs fois le tour de la Transylvanie, Ine, Annamarie, Cathy, Marlene, Joris et moi-même avons décidé d’explorer la région de Bucovine. Pour ce faire nous devions traverser des Carpates infestées de vampires avant d’arriver dans un paysage tout-à-fait différent.

Pour bien comprendre l’histoire de la Roumanie il faut s’intéresser à l’existence des voïvodats. Des régions dirigées par des princes voïvodes dont le plus célèbre est sans aucun doutes Vlad Tepes. Mais je vous parlerais de lui plus tard. Pour l’instant ce qui importe c’est que les voïvodats représentaient la dernière frontière du monde chrétien face à l’empire ottoman et l’avancée de l’Islam. Et Bucovine se trouvait alors au cœur du voïvodat de Moldavie. Or au cours du XVIème siècle les orthodoxes édifièrent de nombreux monastères dans la région. Et pour renforcer la foie chrétienne des illettrés locaux ils recouvrirent les murs extérieurs et intérieurs des édifices d’une version bande dessinée de la Bible.

Car un village peuplé d’irréductibles Moldaves résiste encore et toujours à l’envahisseur.

Le plus impressionnant est l’état incroyablement bien préservé de ces fresques. Mais bon l’histoire raconté est un peu connu et le style un peu répétitif alors nous avons aussi profité de nos vacances pour se décontracter entre deux nuits dans un monastère orthodoxe. Une fois bien ressourcés nous avons retraversé les Carpates dans l’autre sens.

Et à la rame s’il vous plaît!


 

 

Publicités

2 Réponses so far »

  1. 1

    T’as regardé où t’avais pissé avant d’aller te coucher ?
    (juste comme ça)

  2. 2

    Rémi said,

    Je dors mal dans les bénitiers…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :