OFS117

10 mai

06:30 : Le soleil se lève à peine, je suis encore bien crevé. Je vais rester roupiller encore un peu. De toutes façons, il n’arrivera pas tout de suite. Il doit encore avoir le nez dans ses céréales.

07:04 : Les cris de Martine m’ont réveillé à temps. Je ne comprends pas pourquoi elle persiste à se reposer à l’entrée même de sa base, il ne peut pas la louper. En tout cas il est temps que je me rapproche un peu de l’océan. J’aurai encore de la marge avant qu’il n’arrive jusqu’à moi et je pourrai continuer à me reposer.

17 mai1

Martine

08:12 : Ca ne pouvait pas louper, à m’assoupir comme ça j’ai failli me faire attraper. Heureusement que je m’étais installé près d’un gros mâle adulte. Avec leurs harems vides, ils ne sont plus très combatifs mais il y a réfléchi à deux fois avant de me poursuivre et ça m’a laissé le temps de me jeter à l’eau. Juste une patte hors de l’eau pour lui montrer que c’est bien moi qu’il cherche, c’est un peu cruel mais de bonne guerre. En attendant qu’il reparte je vais aller voir les pêcheurs à la Cale.

09:27 : Bon il est temps d’aller se reposer à nouveau. Ce n’est pas tout ça mais avec le ravitaillement qui vient juste de repartir, je fais quand même mes dix kilos. Une telle masse à bouger ça fatigue. Je vais quand même mettre en place la méthode « ilétromignon ! » avant de m’endormir. Sur le dos dans une touffe de scirpes, on gonfle le bidon et c’est parti pour un gros dodo !

10:41 : De justesse encore une fois ! Le plan a bien marché cela dit. Sa complice n’a pas pu résister à émettre ces bruits étranges qu’ils produisent lorsqu’on dort le ventre en l’air. Ca m’a laissé un peu d’avance mais si je n’étais pas tombé sur Marie-Jo c’est moi qu’ils auraient attrapé. Pendant qu’elle se défendait, j’ai eu le temps de rejoindre l’océan, non sans bousculer un éléphant de mer au passage.

17 mai2

Marie-Jo

11:33 : Je peux retourner à terre, ils doivent être repartis à cette heure. Je vais tenter de dormir dans sa grotte, il ne pensera sûrement pas à aller m’y chercher. Depuis qu’il laisse les ravitailleuses tranquilles, il ne se sert plus du matériel entreposé dans sa grotte.

11:38 : Je suis tombé sur Paulette. Elle m’a appris qu’il passait de temps à autres malgré tout. Elle ne risque rien, sa ravitailleuse est anonyme, il ne s’intéresse qu’à ceux dont la ravitailleuse est marquée. On a donc convenu d’un plan. Je me mets à l’écart et dès qu’il arrive, elle lui hurle dessus pour me réveiller.

14:16 : Les cris de Paulette m’ont alerté à temps. J’ai pu dévaler la pente jusqu’à la Mare et le devancer largement. Je suis tombé sur sa complice mais une pluie providentielle l’a empêchée de me poursuivre dans les rochers. Mais rien ne pouvait me préparer à la suite. Sur les rochers trempés ils ne peuvent pas me rattraper mais un deuxième complice se trouvait déjà là. Un deuxième complice ! Ca n’arrive quasiment jamais…

17 mai3

Paulette

 14:20 : Il m’a récupéré après que son complice m’ait attrapé. J’ai réussi à le mordre lorsqu’il m’a passé la corde sur l’épaule mais ça n’a pas suffi. Il s’est contenté de hurler mais ne m’a pas relâché. J’ai ensuite gesticulé du mieux que je pouvais mais il a tenu bon. Ce qui est incompréhensible car, comme d’habitude, il s’est contenté d’accrocher l’autre extrémité de la corde à un appareil avant de me laisser partir. Se donner tout se mal pour rien, je ne le comprendrais jamais.

14:22 : Puisqu’il ne veut plus m’attraper je vais rester piquer un roupillon ici. Je sais très bien qu’il réessaiera de m’attraper demain mais je ne me laisserai pas faire.

 

6:30: I’m nearly sleeping in my cereals. Why did I have to drink so much of this crappy wine yesterday?  Especially when I have to weight thirty pups the day after! Thirty little ten kilos monsters happy to hide as well as they can.

07:04: Well the first one was easy. She’s sleeping at the same place every single day. And every single day I weight her. If they could all be like her it would be a very easy job. Well, twenty-nine left…

08:12: So far so good, until I saw her. Every day it’s the same story. I had already weighted the two thirds of my pups when I saw her lying near the water. Unfortunately she was sleeping near a massive adult male. I really don’t understand what they are still doing here. There are no females anymore but mother feeding pups and absolutely not looking to have another one soon. Anyway this stupid lazy sex-addict saw me coming and started playing the big guy. Waking her up. Of course as soon as pimp boy realised there were no females to protect he ran away and jumped into the water, and so did she. I didn’t read her tag properly so maybe it was one I already had weighted.

17 mai4

It was her…

09:18: Got a radio call from the guys fishing at la Cale. They saw a tagged pup but couldn’t read which one it was. I hope it wasn’t her, I nearly have found every other pup…

10:41: So close! Unfortunately as soon as my volunteer saw the cute little pup lying on its back she couldn’t help but say “Aaaaaw, she’s so cute!” , waking her up. We bumped into another pup I was looking for while running after her and she escaped again…

11:32: Only one missing. She’s probably still swimming, we’ll get her after lunch.

14:13: There is a cave where I keep some stuff I need when working on adults. I never saw any of the pups I’m looking for in it but it’s worth having a look. And the only tagged in it was from an untagged mother. I don’t weight these ones, I only focus on those whom mothers I know. Even if I don’t weight her, this pup shouts at me anyway…

14:16: The cave’s pup woke her up! She was sleeping just near the entrance of the cave. She ran all the way down to the pond. My volunteer was there and I thought she’ll catch her but a heavy rain coming from nowhere started pouring. Rocks were very slippery and it’s impossible then to run after pups. Luckily my second volunteer was on her way and grabbed her. I don’t have two volunteers very often but today it helped.

14:18: “You evil little piece of fat! Next time you bite me I bite you!”

14:20: Done! It wasn’t easy. She bit me when I tied the rope around her. I’m good for medicine for at least three days. I was complaining about the wine but I won’t drink any alcohol tonight… And she didn’t stop there. When tied and attached to the balance she kept on swinging around. Ten kilos of swinging pup at the end of a rope is a pain for the back. But now that I know her weight she can run away as much as she wants.

14:23: I’ve been staring at her for two minutes and now she felt asleep. Just here! At my feet! Why did she have to runaway all day long if she ends sleeping at my feet!

17 mai5

See you tomorrow.

Advertisements

7 Réponses so far »

  1. 1

    Maman said,

    ilsontromignons

  2. 3

    Cathy said,

    Quelle terrible histoire, je me demande bien quelles horrible bêtes peuvent ainsi harceler ces adorables petites créatures…

    • 4

      Rémi said,

      C’est une fiction voyons! Mes petits poivrons m’adore! Dès qu’ils me voient ils se jettent dans mes bras!

  3. 5

    arnaud et manue said,

    mais avant de te mordre, elle s’était lavé les dents? Si ça se trouve, des tags vont te pousser?

    • 6

      Rémi said,

      Ouais y en a qui parle de me transponder aussi. N’empêche qu’à force de se faire mordre on se change un peu en otaries-garous, on commence déjà un peu à communiquer comme elles…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :